Bannire

Archive pour la catégorie 'témoignages'

A la Croix Petit …

Vendredi 8 juin 2007

A la Croix-Petit,
Petit,
On bouche au ciment
Les fenêtres des appartements.

Où êtes-vous partis,
Amis,
Porter vos pénates ?
La ville de Cergy
Vous est ingrate.

Etiez-vous trop bien lotis,
Trop bien nantis,
A deux pas de la Préfecture ?
Les gens n’ont pas de coeur.
Vos bâtiments entourés de verdure
Ont attiré un promoteur.

Responsables de la crise ?

Jeudi 7 juin 2007

Dans un contexte de croissance mondiale bâtisseur de nouvelles puissances économiques, l’Europe stagne, avec des niveaux de chômage et de déficits sociaux et publics jamais atteints. Notre pays s’enfonce dans une crise générale et profonde de la pensée créatrice et critique et apparaît même parfois comme une citadelle de l’immobilisme. Les conséquences de ce refus du mouvement peuvent inquiéter, avec comme conséquence une usure de l’engagement citoyen au service de la démocratie. Pourtant, le comportement de nombreux acteurs de la vie politique, sociale et économique le révèle chaque jour : respect de l’autre et chance de gagner vont de pair.

Au-delà de sa gravité, cette situation est extrêmement nuisible pour tous ceux qui ont depuis de nombreuses années entrepris et réussi des adaptations difficiles et complexes dans tous les domaines de la vie sociale : les associations, les collectivités et services publics, les fédérations professionnelles syndicales et patronales, les entreprises et les citoyens eux mêmes.

Chacun de nous porte sa part de responsabilité dans la conception et les développements de la crise ; nous pouvons et devons tous contribuer à en sortir.

Michel, 46 ans, nouvel adhérent MoDem

Samedi 2 juin 2007

Jamais jusqu’à ce jour je n’avais poussé la porte d’un mouvement politique, même si je me suis toujours fait un devoir d’aller voter.

Tout simplement parce que je ne m’étais jamais trouvé pleinement en accord avec une formation ou avec une autre, et que je me disais toujours : “Tiens c’est intéressant ce que propose la gauche sur ce point”, ou bien au contraire “Non je ne peux être en accord sur ce point, je me sens davantage en phase avec la position de la droite”.

Et puis est arrivée cette campagne des présidentielles, avec ses douze candidats et ses douze programmes.

Et parmi ces douze candidats, j’en ai trouvé un qui disait en substance : “Il y a des compétences à gauche, il y a des compétences à droite, sachons faire travailler ensemble toutes les bonnes volontés”. Un candidat qui affirmait ne pas vouloir être inféodé à l’un ou l’autre “camp”, tout en voulant dépasser le fameux “clivage gauche - droite” bien ancré dans notre pays.

Ce candidat était François BAYROU, il y avait des gens autour de moi qui le désignaient de tous les noms d’oiseaux, mais il y en avaient d’autres qui manifestaient un intérêt pour cette position nouvelle.

J’ai naturellement voté pour François BAYROU au premier tour, sans avoir de près ou de loin cherché à consulter son site web ou contacter son mouvement. Et j’ai été surpris de voir que j’étais ainsi l’un des 7 millions de Français qui avaient fait de même.

Mais je souhaitais tout de même voir quelle allait être la position de “mon” candidat pour le 2ème tour. J’ai certes eu, autour de moi, quelques réflexions de gens qui disaient : “Tu vas voir, ton BAYROU, il va se rallier à Sarko, ils ont toujours fait comme ça !”. J’espérais que ce ne serait pas le cas. Et cela ne l’a effectivement pas été : François BAYROU a su garder sa liberté et son indépendance.

C’est ce qui m’a fait davantage encore m’intéresser à cette position, et c’est ainsi que j’ai découvert le site bayrou.fr, que j’y ai déposé une “pré-adhésion”, que j’y ai été informé du lancement du Mouvement Démocrate et de la soirée du 24 mai au Zénith à laquelle je me suis rendu.

C’est sur ce site que j’ai découvert les noms des candidats présentés par le MoDem aux législatives, que j’ai découvert le nom de M’Barek MARIR dans ma circonscription de résidence.

Après un échange de messages électroniques avec l’équipe de François BAYROU (j’avais écrit en plein week-end de Pentecôte, ils m’ont répondu personnellement dès le mardi), j’ai décidé de faire le pas et d’envoyer mon adhésion par le Net.

C’est ainsi que j’ai pris contact avec M’Barek MARIR sur son site en quelques mots, et que je lui ai dit être disponible pour soutenir sa candidature s’il avait besoin d’aide. J’avais là aussi une réponse personnelle dès le lendemain, m’invitant à une réunion le soir même à l’EISTI à Cergy.

C’est là que j’ai fait connaissance avec M’Barek MARIR. J’ai été touché par sa proximité, par sa simplicité. Enfin, nous n’avions pas affaire à un politicien rompu à toutes les techniques de la politique. J’ai eu cette sensation particulière d’avoir enfin rencontré quelqu’un qui vient directement du “terrain”.

Et me voici ce week-end à distribuer (un peu timidement c’est vrai, je n’avais encore jamais fait cela …) des tracts sur Cergy avec notre candidat et plusieurs autres adhérents. A l’occasion de quelque conversation avec l’un ou l’autre d’entre eux, j’apprends que leur venue au MoDem fait suite à une démarche à peu près similaire à la mienne.

Je suis totalement novice dans tout ce domaine, mais j’ai remarqué que j’avais voté pour François BAYROU comme 7 millions de Français, sans concertation préalable. J’ai remarqué que j’ai déposé une pré-adhésion au MoDem comme plus de 75000 personnes ; je remarque aujourd’hui autour de M’Barek que d’autres personnes ont, à peu de choses près, la même démarche que la mienne.

Alors combien serons-nous dimanche 10 juin à glisser dans l’enveloppe le bulletin “M’Barek MARIR” ? Le plus possible, espérons le, pour qu’à l’inverse de ceux qui par principe ou rattachement, diront toujours oui ou diront toujours non, il soit possible de compter sur quelqu’un qui sache dire oui et puisse dire non …

Michel.


La France de toutes nos forcesFrançois Bayrou et foule en mouvementAdhérer au MoDem